Colloque international – Deuxième colloque de la SFHSH

Deuxième colloque de la SFHSH

26-28 septembre 2018

 

École des hautes études en sciences sociales
54 boulevard Raspail, 75006 Paris
Salles BS1_28 et BS1_05

Programme

Télécharger le programme du colloque :  SFHSH Deuxième colloque international programme

Contact : Nathalie.Richard(at)univ-lemans.fr

 

Mercredi 26 septembre 2018

9h30 : Accueil

 

9h45-10h10 : Introduction

Salle BS1_28 au 54 boulevard Raspail

10h15-12h45

 

Symposium : « Pour une histoire des traductions en sciences humaines et sociales ». Coord. Andreas Mayer

 

Alessandra Cerea, La naissance de l’ethnopsychiatrie en France. Traductions et publications des écrits de Georges Devereux dans les années 1960-1970.

 

Giordana Charuty, Ernesto De Martino, ses traducteurs et ses passeurs.

 

Hugo Bonin & Vincent Guillin, Médecin, traducteur et haut-fonctionnaire :

Émile-Honoré Cazelles, entre engagement politique, propagande philosophique et carrière administrative.

 

Isabelle Kalinowski, Raymond Aron, Pierre Bourdieu et les débuts de la réception de Max Weber en France : lire, interpréter, (faire) traduire.

 

Andreas Mayer, Une « forme particulière de transfert émotionnel » : Freud et ses premiers traducteurs anglais et français.

 

Salle BS1_05 au 54 boulevard Raspail

10h15-12h45

 

Session de communications «  Anthropologies  » présidée par Emanuel Bertrand

 

 

Frédéric Audren et Laetitia Guerlain,  L’Homme du droit. Pour une histoire des relations entre droit et anthropologie (xviiie-xxe siècle).

 

 

 

Pierre Bertoncini, Que faisait Isac Chiva quand il photographiait une tribbiera  en Corse ?

 

 

 

Maurizio Coppola, Écrire l’histoire du folklore. L’historiographie de Giuseppe Cocchiara dans l’après-guerre italien.

 

 

 

Noemí Pizarroso López, Le monde indien de Marinette Dambuyant : un chapitre méconnu de la psychologie historique meyersonienne.

 
12h45-14h : pause déjeuner  
Salle BS1_28 au 54 boulevard Raspail

14h-16h

 

 

Symposium : «  Le terrain contre l’érudition ? L’art de la fouille et ses savoirs profanes  ». Coord. Clémentine Gutron

 

 

 

Bénédicte Lhoyer, Savoirs, statuts et astuces du pilleur de tombes en Egypte ancienne.

 

 

Emanuela Canghiari, Savants locaux, pilleurs repentis : les pratiques et les usages de l’archéologie informelle au Pérou.

 

Gwendoline Torterat, «  Faire parler  » le passé, trois individus sur un chantier de fouille tournés vers la Préhistoire.

 

 

Laurent Olivier, Fouilleurs-découvreurs et érudits-collectionneurs. Pratiques de l’archéologie de terrain aux origines de la recherche protohistorique française (1860-1910).

Salle BS1_05 au 54 boulevard Raspail

14h-16h

 

Symposium : «  Une matrice pour la psychiatrie du XXe siècle. Retours sur les années d’avant-guerre (dernières décennies du XIXe siècle -1914)  ». Coord. Hervé Guillemain

 

 

Marie Derrien, Aux origines du service ouvert : la prise en charge extra-asilaire des maladies mentales en France au début du XXe siècle.

Anatole Le Bras, Sortir de l’asile : expérimentations et innovations dans les asiles d’aliénés français à la fin du XIXe siècle. L’esquisse d’une politique de post-cure ?

 

Paul Marquis,  «  Un jour prochain, l’Algérie sera en mesure d’hospitaliser ses aliénés  »  :  la campagne de mobilisation en faveur de l’essor de l’assistance mentale aux colonies (années 1890 – années 1910).

Gauthier Godart, La réforme de la loi belge sur les aliénés (1873) et les aliénistes. Enjeux institutionnels et professionnels.

 

 
16h-16h15 : pause  
Salle BS1_28 au 54 boulevard Raspail

16h15-17h15

 

Suite du symposium coordonné par Clémentine Gutron

 

Yann Potin,  Un paysan du Périgord chez les préhistoriens ? Roger Constant (1921-2002), « inventeur-fondateur » du Regourdou (colline de Lascaux, Montignac-sur-Vézère) et libre chercheur.

 

Clémentine Gutron et François-Xavier Fauvelle, Enquêter sur les fouilles vernaculaires au Maghreb. Le cas de Sijilmâsa (Maroc).

Salle BS1_05 au 54 boulevard Raspail

16h15-17h15

 

Suite du symposium coordonné par Hervé Guillemain

 

 

Maia Isabelle Woolner,  La psychographie et la représentation de la maladie mentale en France pendant la fin de siècle.

 

Clément Fromentin et Marianna Scarfone, L’introduction de la photographie dans les hôpitaux psychiatriques  : une histoire fin de siècle.

 

  Salle BS1_05 au 54 boulevard Raspail

17h15-18h15

 

Session de communications «  Géographie et espace  » présidée par Florent Serina

 

De Santi Valentina, Le rôle de la géologie dans la construction du savoir topographique et géographique.

 

Dylan Simon, L’« espace » des sciences humaines et sociales. Circulations d’une catégorie savante (années 1890-1950).

 

 

Jeudi 27 septembre 2018

 

Salle BS1_28 au 54 boulevard Raspail

9h30-11h

 

Session de communications « Lieux et institutions » présidée par Thibaud Trochu

 

Martine Sonnet, «  Chercheuses et chercheurs en sciences humaines et sociales émargeant à la Caisse nationale des sciences dans les années 1930.  »

 

Egidio Priani,  Latrines, water, air: the flood of sewage in the Venetian in the Female Mental Asylum of San Clemante between reality and metaphor.

 

 

Ariane Mak, Enquêtes d’opinion ou surveillance politique ? Le Mass Observation face à la controverse des “Fouineurs de Cooper” (été 1940).

Salle BS1_05 au 54 boulevard Raspail

9h30-11h

 

Session de communications « Classer et éditer  » présidée par Wolf Feuerhahn

 

 

Hayat Alilouche,  La constitution de la doxa dictionnairique.

 

 

Marie Linos,  Une histoire sociale et institutionnelle des sciences sociales durant l’entre-deux-guerres : le cas de l’« Encyclopaedia of the social sciences ».

 

Emanuel Bertrand,  L’histoire des sciences (au sens large) chez Gallimard (1962-2011) : une ambiguïté irréductible entre « sciences » et « sciences humaines ».

 
11h-11h15 : pause
Salle BS1_28 au 54 boulevard Raspail

11h15-12h45

 

Symposium : «  Transferts et circulations de savoirs : de l’expert scientifique à la réappropriation ‘populaire’, le cas des sciences du psychisme  ». Coord. Aude Fauvel

 

Rémy Amouroux, Entre indifférence, rejet et indigénisation. La réception des thérapies comportementales et cognitives en France (1960-1990).

 

Aude Fauvel, Mae West et les experts du sexe : une critique de la sexologie au théâtre et au cinéma (USA 1920s-1970s).

 

Camille Jaccard, «  La liberté retrouvée, la jeunesse des pays libérés est avide de culture, de connaissances  » : Le rôle des étudiants dans la diffusion de la psychologie romande dans la France d’après-guerre.

Salle BS1_05 au 54 boulevard Raspail

11h15-12h45

 

 

Session de communications « Histoire de l’histoire  » présidée par Nathalie Richard

 

 

Julie Lauvernier, François Guizot et la collecte des Documents inédits de l’histoire de France (France, XIXe siècle).

 

 

Candice Raymond,  Les Annales à Beyrouth. Circulations savantes et appropriations historiographiques entre la France et le Liban.

 

 

Carlo A. Célius,  L’avènement de l’école haïtienne d’histoire.

12h45-14h : pause déjeuner  
Salle BS1_28 au 54 boulevard Raspail

14h-16h

 

Symposium : « Quand amateurisme scientifique et spiritualité s’entremêlent. Contribution à une histoire des « amateurs » dans les sciences de l’homme au XXe siècle ».

Coord. Léo Bernard et Florent Serina

 

Florent Serina, Le club du Gros Caillou ou le réveil de la foi par la psychologie de l’inconscient (1928-1952).

 

Léo Bernard, Entre courants ésotériques et cercles académiques : écrire l’histoire de l’homéopathie et l’histoire de la médecine durant la première moitié du XXe siècle.

 

Damien Karbovnik, L’archéologie fantastique : allier science et religion pour relire l’histoire.

 

Tommaso Priviero, Herbert Silberer (Vienna 1882-1923), Viennese Baloonist and Student of Alchemy.

 

Salle BS1_05 au 54 boulevard Raspail

14h-16h

 

Session de communications « Frontières et disciplines  » présidée par Laurence Guignard

 

 

 

Fabien Aignan,  Transposition didactique, de la sociologie à la didactique. Réceptions d’une théorie.

 

Isabelle Mayaud, Au fondement des frontières des sciences de la musique : l’institution d’un patrimoine anhistorique.

 

Laure Mouchard, Le développement des études tsiganes en France depuis 1955 et la récurrence du thème de l’origine indienne : inertie, résistances et objections.

 

Darío R. Varela Fernández, Qu’est-ce qu’un hispaniste ? À la frontière de la littérature, la civilisation, l’histoire et la philologie.

 
16h-16h15 : pause  
Salle BS1_28 au 54 boulevard Raspail

16h 15-18h 15

 

Symposium : « Réécritures et « savoir narratif » dans les récits psychologiques scientifiques ». Coord. Kim M. Hajek

 

Kim M. Hajek, Dédoublement de personnalité et multiplication de récits : Réécrire le cas de Félida X… à la fin du XIXe siècle.

 

Nicole Edelman, Le «  cas  » Joséphine Hugues revisité de 1865 à 1909

 

Sigrid Leyssen, Re-drawing, Re-viewing and Re-writing Psychology’s Images.

 

Larry Duffy, A la recherche du «  temps perdu  » helmholtzien chez Proust.

 

Salle BS1_05 au 54 boulevard Raspail

16h15-18h15

 

Session de communications «  Physiologie, médecine et science de l’homme  » présidée par Hervé Guillemain

 

Marcos Camolezi, Des hallucinations corrigées : l’aventure de psychologie psychologique d’Hippolyte Taine.

 

Giuseppe Bianco, What was “serious philosophy” for the young Bergson? Philosophy and the sciences of the psyche around 1880.

 

Jean-Yves Bory, L’expérimentation animale et l’antivivisection vues par les sciences humaines. Contribution à l’histoire du champ animal en France.

 

Ramona Anna Braun, Les débuts de la psychosomatique de la reproduction en France : Hélène Michel-Wolfromm à la clinique de gynécologie, 1940-1970.

 

Vendredi 28 septembre 2018

 

Salle BS1_28 au 54 boulevard Raspail

10h00-11h

 

 

Sessions de communications «  Psychologie-Littérature  » présidée par Jacqueline Carroy

 

 

Thomas Dodman, Quand Emile partit en guerre : une histoire sensible des sciences humaines.

 

Leonardo Capanni, Un motif souterrain dans les premières recherches françaises en psychologie, la synesthésie.

Salle BS1_05 au 54 boulevard Raspail

10h00-11h

 

Symposium : «  Théodore Simon (1873-1961) : Promoteur de la psychopédagogie expérimentale à travers le monde  ». Coord. Laurent Gutierrez et Alexandre Klein

 

Laurent Gutierrez et Alexandre Klein, Mise en perspective historique de l’œuvre de Théodore Simon.

 

 

Catherine Dorison, Théodore Simon et les enfants anormaux.

 

11h-11h15 : pause  
Salle BS1_28 au 54 boulevard Raspail

11h15-12h15

 

Session de communications «  Science de l’homme et politique  » présidée par Laurent Clauzade

 

 

Aline Cateux, «  Portrait d’un terrain. Surexposition et hors champ. »

 

Martin H. Herrnstadt, «  Notre intérieur ressemble à ces empires mal gouvernés  »The Administration of the Self After the 18th Brumaire.

 

Salle BS1_05 au 54 boulevard Raspail

11h15-12h45

 

Suite du symposium coordonné par Laurent Guttierez et Alexandre Klein

 

 

Jérôme Martin, Théodore Simon et la question l’orientation scolaire.

 

 

Laurent Gutierrez, Théodore Simon et la formation des enseignants.

 

 

Marie Vergnon et Alexandre Klein, Théodore Simon et l’Échelle métrique de l’intelligence en Amérique du Nord.

 

 

 
12h45-14h : pause déjeuner  
Salle BS1_28 au 54 boulevard Raspail

14h-16h

 

Symposium : « Mesurer en sciences humaines et sociales. Quelles relations entre objectifs de recherche et objets mesurables ? ». Coord. Edgar Lejeune

 

Jacqueline Léon et Sylvain Loiseau, Fréquence mathématisée et fréquence non mesurée dans l’histoire récente de la linguistique.

Emmanuel Didier, Enfin libérés des nombres ? Les politiques de la sociologie qualitative aux USA depuis la Seconde guerre mondiale.

Florence Weber, Que faire du déluge de données personnelles ? L’anthropométrie d’Alphonse Bertillon et Francis Galton à Franz Boas (1883-1911) et le tabou de la mesure dans l’ethnographie contemporaine.

Edgar Lejeune, Échanger des données comme on échange des mesures. Une « édition » du Catasto florentin de 1427 pour l’ordinateur, 1966-1978.

 

Salle BS1_05 au 54 boulevard Raspail

14h-16h

 

Symposium : «  Études psychédéliques, l’apport de l’histoire ». Coord. Vincent Verroust

 

 

 

Vincent Verroust, Les conséquences de la découverte des champignons à psilocybine sur la production de savoirs scientifiques. Pour une psychopharmacologie sociale.

Zoë Dubus, De la « l’âge d’or de la période scientifique » à la diabolisation, étude du processus de rejet du LSD comme médicament en France.

 

 

Elise Grandgeorge, Les hallucinogènes et l’accroissement des performances créatives, réflexions historiques.

 

 

Vittorio Biancardi, Des psychédéliques comme nootropiques : l’usage de micro-doses de LSD chez les travailleurs de la Silicon Valley.

 

 
16h-17h00 :

 

Discussion générale

 

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.