Colloque : Archéologues et géologues dans l’épaisseur du temps

Archéologues et géologues dans l’épaisseur du temps, 1859

Paris, 25 et 26 juin 2009 – Muséum national d’histoire naturelle

À partir des trois approches identifiées et proposées dans la note d’intentions ayant constitué l’appel à communication, le programme du colloque a été structuré en cinq thématiques qui présentent une continuité intellectuelle et replacent en perspective démarche historique sur les origines de l’archéologie préhistorique en tant que discipline internationale et questionnement archéologique et géologique sur les plus anciennes industries du Nord de la France et de l’Europe.
Le premier thème explorera le contexte scientifique et intellectuel, en retraçant l’impact des théories de l’évolution sur la préhistoire naissante et en replaçant la discipline dans le contexte plus général des questions vives qui animent les sciences humaines dans la première moitié du XIXe siècle.
Dans ce contexte, un ensemble de communications s’attachera alors au débat sur l’homme fossile et aux travaux de Boucher de Perthes. Après une réflexion sur les sources d’archives et sur les collections qui permettent d’aborder le personnage et son œuvre, les communications s’attacheront à une analyse contextuelle du débat et de son déroulement.
Par la suite, le colloque abordera les questions de la réception du débat dans différentes communautés intellectuelles ou de son impact sur l’archéologie à travers certaines questions scientifiques particulières. Une attention plus particulière sera accordée au domaine méditerranéen, dont les pays dotés d’une forte tradition antiquaire présentent des configurations intellectuelles et institutionnelles particulières et jusqu’alors très peu étudiées.
Enfin, l’approche historique sera mise en perspective avec la réflexion archéologique pour interroger les connaissances comme les pratiques de la recherche actuelle, que celles-ci se déroulent sur le terrain ou en laboratoire. La question des plus anciennes industries humaines dans le Nord de la France, dont le dossier est encore aujourd’hui ouvert et convoque souvent les découvertes anciennes, comme la compréhension de ces industries en lien avec une conception globale de la nature humaine, sont des aspects qui interrogent le fondement même de la discipline préhistorique et de ses pratiques.

Le programme prévisionnel du colloque est consultable sur le site : http://archeologues1859.blogspot.com


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.