Séminaire – Ecritures et expériences du monde social

Judith Lyon-Caen

Ecritures et expériences du monde social : les usages de la littérature au XIXe siècle.

Présentation et programme du séminaire 2009-2010

2e et 4e vendredis du mois de 11 h à 13 h (salle 507, 54 bd Raspail 75006 Paris), du 13 novembre 2009 au 11 juin 2010
__________________________________________________________________________

Si la littérature a pu apparaître comme la « religion laïque » (Paul Bénichou) de la société française du XIXe siècle, les « crimes littéraires » – crimes imputés à la mauvaise influence des lectures littéraires –  peuvent apparaître comme une dramatisation de cette croyance en la puissance des textes. On poursuivra l’exploration de ces usages pour le moins singuliers de la littérature en croisant à nouveau études de cas, histoire de la criminologie, histoire des savoirs sur la littérature. Dans cette perspective, trois séances seront menées en commun avec le séminaire de Jacqueline Carroy au cours du second semestre. Les relations entre littérature et investigation sociale seront par ailleurs abordées à propos des savoirs et des écritures sur la pauvreté dans les sociétés industrielles, entre les premières décennies du XIXe siècle et l’entre deux guerres. Enfin, la question du statut de l’écriture littéraire dans l’espace public entre la fin de la Révolution française  et le début de la Troisième République nous conduira à réexaminer de près l’historiographie de l’engagement des écrivains.  De façon plus générale, ce séminaire tente de proposer des modalités contrôlées du recours à la littérature dans les sciences sociales et historiques : plusieurs séances seront consacrées à une réflexion globale sur cette question.
___________________________________________________________________________
13 novembre, 27 novembre, 11 décembre 2009 : présentation. Les historiens et la littérature du XIXe siècle : questions de méthode.

8 janvier 2010 : « Penser l’histoire du XIXe siècle avec sa littérature » : parcours historiographique.

22 janvier 2010 : Michael Lucey (professeur à Berkeley University, California, chercheur invité à l’EHESS), sur Les ratés de la famille. Balzac et les formes sociales de la sexualité (Fayard, 2008).

12 février et 26 février 2010 : Usages politiques de la littérature. La question de l’engagement.

Les séminaires des 12 et 26 mars seront déplacés au 11 et 25 mars, et se tiendront avec Jacqueline Carroy et Marc Renneville : les crimes littéraires/le dossier Chambige.
Une séance supplémentaire aura lieu le 1er avril.
Attention au lieu et aux horaires de ces trois séances : le jeudi de 17 h à 19 h, salle 10, 105 bd Raspail 75006 Paris

9 avril, 14 mai et 28 mai : (d)écrire et instituer le « social ». Panoramas et enquêtes

11 juin: Bilan

Les bibliographies et les textes mis en discussion seront disponibles sur l’espace numérique de l’EHESS
Au fil de l’année, une partie des séances seront consacrées à la présentation et aux discussions des travaux d’étudiants.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.